Une réforme d'abord économique !

Une réforme d'abord économique !

Le risque est bien que le montant des pensions diminue

Une affaire d'argent, simplement...

Coup de gueule. Pour notre confrère Jean-Pierre Prault, la réforme des retraites n'est pas sociale mais d'abord économique. Il estime que l'objectif du gouvernement est bien de diminuer les pensions...

La réforme des retraites est bien une réforme économique (et non sociale) dans le sens où, au final, les pensions vont diminuer, ce qui est le but recherché !
Quid des meilleures années car dans une carrière, il peut y avoir des hauts et des bas sachant que Pôle Emploi vient de diminuer les allocations ?
Quid de l'âge effectif de la retraite pour ceux qui ont effectué de longues études sans avoir trouvé d'emplois à la mesure de leurs compétences ou de leur qualification ?
Quid aussi des femmes qui ont arrêté leur travail pour élever leurs enfants ?
Quid des régimes spéciaux des députés, sénateurs, ministres ou cumulards comme Delevoye ? Supprimés ?

L'alibi des 1000 euros

Voilà des questions toutes simples masquées par la retraite a minima de 1000 euros, pour lesquelles le gouvernement ne fournit pas de réponses.
Quid de la relance par la consommation ?
Quid de l'aide inter-générationelle dans les familles ?
Quid du chômage à la hausse des plus de 60 ans ?
Quid des victimes des plans sociaux et qui restent sur le carreau ?
J'espère que les acteurs du fameux dialogue social sauront les poser au-delà de la préservation de certains privilèges. Car il en existe, c'est clair aussi.
Qu'adviendrait-il demain si les plus concernés par la question lâchaient l'affaire en ayant obtenu gain de cause ? La fameuse solidarité réclamée auprès de ceux que les grèves pénalisent en premier, serait-elle encore de mise ?

Jean-Pierre Prault